En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services personnalisés. En savoir +

X

Questions Fréquemment posées

FAQ utilisateur étalons pH MRC COFRAC

Que se passe t-il pendant l’étalonnage de mon pH-mètre ?

L’étalonnage d’un pH-mètre consiste à plonger l’électrode de pH dans plusieurs solutions étalons de valeur de pH et d’incertitude liée connue.
Le pH-mètre est alors calibré aux points appliqués. A la fin de l’étalonnage, le pH-mètre indique la pente de la réponse (pH/mV) et la dérive au point zéro.

L’étalonnage d’un pH-mètre regroupe donc 2 étapes : un ajustage et un étalonnage.

Ajustage : les paramètres internes de l’appareil de mesure sont modifiés en fonction d’une référence ; l’étalon pH. Il se réalise en 2 points minimum.
Etalonnage : établit la différence entre ce qui est mesuré et la réponse. Après l’ajustage, le pH-mètre détermine la pente de la réponse réelle (la théorique étant de 59,16 mV/pH à 25°C) et la réponse à 0 mV (théoriquement à pH=7).

Le résultat de l’étalonnage permet de s’assurer de l’état de fonctionnement du couple pH-mètre et sonde pH-métrique. Chaque utilisateur doit se fixer un écart maximal toléré sur les deux critères : pentes et réponse au zéro. Nous conseillons une dérive maximale inférieure à 5% de la pente théorique et un écart au zéro inférieur à 30mV.

Pourquoi faut-il étalonner mon pH-mètre régulièrement ?

L’électrode de pH a une durée de vie limitée.
L’étalonnage du couple sonde et pH-mètre permet de s’assurer que la sonde fonctionne correctement et de calibrer l’appareil en fonction de la réponse de l’électrode aux solutions étalons qui lui sont appliquées.

Dans le cas où la dérive de la pente ou la réponse à 0mV sont hors écart maximal toléré :
-    réaliser la maintenance de la sonde puis un nouvel étalonnage,
-    si les résultats du second étalonnage sont hors écart maximal toléré, changer la sonde.

L’étalonnage permet la confirmation métrologique de la traçabilité des mesures réalisées.

Quand étalonner mon pH-mètre ?

Il est nécessaire d’étalonner le pH-mètre dans 2 cas :

-    Etalonnage de maintenance : nécessaire dans le cas d’un changement d’électrode, pour s’assurer de son bon fonctionnement ou après une maintenance de la sonde (changement de l’électrolyte interne, réhydratation…).
-    Etalonnage périodique : recommandé tous les jours, en fonction de votre l’utilisation. L’étalonnage doit être réalisé dans la mesure du possible à la même température que les mesures.

L’étalonnage quotidien permet de s’affranchir de la dérive de la réponse de l’électrode pH.

Qu’est ce que les MR et MRC ?

Pourquoi une accréditation de product. de mat. de référence ?


L’accréditation d’un producteur de matériaux de référence permet de faire reconnaitre par un organisme accréditateur national (COFRAC, DKD, UKAS, BELAC…) les compétences de production du laboratoire accrédité.

Avant 2011, les laboratoires produisant des MRC pouvaient être accrédités pour l’étalonnage de leurs matériaux de référence. Etaient reconnues leurs compétences à réaliser une mesure de la propriété du MRC qu’ils commercialisaient.

Aujourd’hui, l’accréditation de producteur de matériaux de référence par le COFRAC permet la reconnaissance de l’intégralité des compétences nécessaires pour produire un MRC de qualité métrologique reconnue.

Quel est l’effet de la température sur la mesure du pH ?

- Sur l’électrode :
La pente de l’électrode varie avec la température de façon connue selon la loi de Nernst. Les pH-mètres compensent automatiquement cet effet avec la compensation automatique de la température.
La compensation de température peut être réalisée avec une électrode de pH dotée d’une sonde de température ou en connectant une sonde de température au pH-mètre ou encore en indiquant manuellement au pH-mètre la température à laquelle seront effectués étalonnage et mesures.

Figure : pente de la réponse d’un pH-mètre en fonction de la température de mesure

- Sur les solutions tampons :
Les solutions étalons pH ont un comportement spécifique à la température : leur pH varie en fonction de la température.


Les pH-mètres équipés d’une compensation de température, sont généralement programmés pour conserver en mémoire la valeur du pH des étalons à différentes températures, ce qui permet d’effectuer un étalonnage correct à toutes températures.

- Sur un échantillon :
Le pH de chaque solution varie différemment en fonction de la température. Cette variation dépend de la nature de l’échantillon, de son solvant et des ions qui le composent.  
Par conséquent, le pH-mètre ne peut réaliser de compensation de température sur un échantillon quelconque, d’où la nécessité d’exprimer un pH à la température de mesure.



Qu’est ce que la compensation de température ?

Cette compensation agit sur :
-    Le résultat d’étalonnage, en intégrant la valeur du pH de la solution étalon en fonction de la température de réalisation de l’étalonnage.
-    La pente de la réponse du pH-mètre, qui est ajustée en fonction de la température de la mesure.

Pour plus de détails : « Quel est l’effet de la température sur la mesure du pH ? »

Pourquoi la mesure peut-elle être instable ?

La mesure du pH repose sur l’utilisation d’une électrode de verre.
L’électrode de verre est constituée d’une membrane de verre spécifique très fine. Lorsque cette membrane est immergée dans un liquide, une couche de gel se forme entre le verre et le milieu extérieur mais aussi entre le verre et l’électrolyte interne de l’électrode.
Ces couches de gel contiennent des ions H+. Lorsque le pH de l’échantillon est différent de celui de l’électrolyte interne (pH=7), un échange de proton à lieu entre les couches de gel interne et externe jusqu’à atteindre un point d’équilibre. A l’équilibre, le potentiel de membrane est stable et la mesure de pH également.

Pour obtenir une mesure rapidement stable (en fonction des spécificités attendues, par exemple : 5 répétitions de mesures avec une variation inférieure à 0,01 unité de pH entre les répétitions), réaliser une maintenance régulière de l’électrode, veillez à conserver l’électrode dans une solution appropriée et à réaliser un étalonnage régulier dans des conditions similaires aux conditions de mesures.

Comment conserver les étalons MRC ?

Les étalons pH matériaux de référence MANUMESURE sont assortis d’une valeur de propriété et d’une incertitude liée. Cette incertitude reconnue par le COFRAC a fait l’objet de plusieurs études et notamment d’une étude de la conservation des étalons sur une longue durée, dans des conditions de stockage suivies. C’est pourquoi, pour s’assurer de la bonne conservation de vos étalons pH, il est important de suivre les recommandations indiquées sur le certificat de matériaux de référence que vous recevez avec les étalons pH MANUMESURE.
Conservez les MRC à température ambiante (entre 19° et 26°C) dans leur carton d’origine pour les préserver de la lumière. Une fois ouverts, les flacons doivent être utilisés immédiatement puis jetés.